Anne-Laure Bondoux - un des auteurs sélectionnés pour le Prix des lycéens allemands 2012

« Le temps des miracles » et son auteur, l´impressionnante Anne-Laure Bondoux

Aujourd´hui nous avons visité l´Institut Français de Leipzig pour rencontrer l´auteur du roman «Le temps des miracles « . Anne-Laure Bondoux a voyagé en Allemagne pour parler de son livre et pour se présenter. Comme elle nous a dit, elle a déjà visité la Saxe-Anhalt, la Thuringe, la Saxe et bien sûr Berlin.

Anne-Laure Bondoux a des cheveux bruns et courts et porte des lunettes. Aujourd´hui, elle porte une robe noire avec des bottes, aussi noires. Quand elle entre, tout le monde sait qu´elle est sympa. Elle sourit tout le temps et fait attention aux gens qui ne savent pas parler français comme les locuteurs natifs.

D´abord, elle se présente. Elle nous dit qu´elle a deux enfants, une fille de 19 ans et un fils de 16 ans et qu´elle écrit depuis beaucoup d´années. Elle avait commencé à l´âge de 9 ans et à 18 ans elle avait terminé son premier livre. Le plus important est qu´on écrive des histoires courtes au début et qu´on les finisse toujours, c´est son avis.

Elle est impressionnée, que nous avons lu un livre en français, mais peut-être elle le savait avant, parce qu´en 2006 elle a été à Leipzig, dans notre lycée, pour présenter un autre de ses romans : « La vie comme elle vient ». Mais ce livre n´était pas notre thème.

A son avis le roman « Le temps des miracles » traite de l´immigration. Elle a choisi ce thème parce qu´en France c´est un point de discussion dans la politique et dans la vie quotidienne. A cause de ça elle est sensibilisée. Elle dit qu´elle se demande toujours et souvent comment une personne qui arrive dans un pays nouveau sans parler la langue et sans connaître personne vit ces moments. Pour elle c´est horrible de passer des vacances dans un pays dont elle ne parle pas la langue. Mais quand on doit rester là, quand on doit apprendre la langue, comment vit-on cela ? Elle imagine que c´est très, très difficile.

Et enfin elle commence à lire des épisodes du livre. Maintenant tout le monde sait que l´histoire parle d´un garçon avec deux identités, une fois il s´appelle Blaise Fortune, et l´autre fois il s´appelle Koumail. Il vit dans un temps de guerre dans le Caucase, accompagné de Gloria, qui n´est pas sa maman.

Le roman commence par un flash-back, Koumail, adulte. Puis il parle et raconte son histoire d´enfance. A la fin, le lecteur retrouve ce Koumail, adulte.

Elle a choisi le titre parce que pour elle un miracle est quelque chose qu´on n´attend pas, une chose merveilleuse. Et on a ça dans le livre : l´amour et l´amitié. Ce sont des miracles pour elle. Surtout en temps de guerre.

A la fin elle nous présente son nouveau livre : « L´autre moitié de moi ». C´est un livre autobiographique et nous sommes les premiers à avoir le droit d´en connaître le premier chapitre. Le livre paraît la semaine prochaine en France.

Pour moi la petite excursion était un événement particulier : nous avons parlé avec une écrivaine et je pouvais tester mon français.

Anneke Selle, 10.1

Leipzig, le 11-11-2011